La légende de la taille de la vigne

Une légende associerait l’origine de la taille de la vigne aux ânes. Ces compagnons de l’Homme, besogneux mais gourmands, ont alimenté de nombreuses histoires au vignoble. En effet, un vigneron aurait observé que les vignes – dont les sarments avaient été mangés et rognés l’hiver par ses ânes – donnaient lors de la vendange suivante les plus beaux raisins ! Il réitéra ensuite l’expérience lui-même et tailla court tous les sarments de son vignoble. Son succès fut fulgurant ! La qualité de ses vins fut telle qu’il devint le marchand de vin le plus prospère de la région, attisant la convoitise de tous ses voisins. Il garda précieusement son secret et devint si riche et occupé qu’il ne trouva plus le temps de prendre soin de ses ânes. Il les vendit au premier venu. Ce curé – qui possédait quelques vignes – récupéra des ânes affamés. Si bien que lorsque les ânes arrivèrent chez lui, ils se ruèrent sur les vignes pour en dévorer les sarments. « Quelle misère » pensa l’homme. C’était sans compter sur l’heureuse surprise qui l’attendait à la vendange suivante. L’homme compris tout de suite le bénéfice de la taille courte et s’empressa de partager son expérience à ses amis vignerons. Le premier propriétaire vit son empire concurrencé et sombra dans la déprime. Les ânes moururent et le curé fit construire une statue sur la place du village en hommage à ces initiateurs de la viticulture de qualité.




2 vues0 commentaire